FODERE 2013 - Présidents du FODERE, JJQueyranne, GOettingerA l’occasion de sa conférence de clôture, qui s’est tenue le 30 octobre 2013 à Lyon en présence de Jean-Jack Queyranne, Président du Conseil Régional Rhône-Alpes, et de Günther Oettinger, Commissaire européen en charge de l’énergie, le Forum pour le Développement des Entreprises des Régions Européennes (FODERE) a présenté les résultats de ses travaux consacrés à la problématique suivante : « Relever le défi de la compétitivité et du développement industriel ».

A l’image de la plupart des pays européens, les régions du FODERE, qui constituent l’axe central de l’Europe industrielle, sont en effet confrontées depuis plusieurs années à un double défi, notamment face à la concurrence de nouveaux pays émergents : celui de la compétitivité de leurs entreprises et celui du développement de leur industrie, avec à la clé des conséquences majeures sur la croissance et l’emploi.

L’innovation, facteur clé de compétitivité, est au cœur de la stratégie des régions du FODERE

L’intensification de la concurrence internationale en matière de recherche et développement oblige les pays européens, et notamment les régions européennes du FODERE, à s’adapter en conséquence et à redoubler leurs efforts d’innovation afin d’améliorer durablement la compétitivité de leur économie. L’innovation offre en effet la seule véritable alternative aux entreprises européennes, et notamment aux PME, pour renforcer la compétitivité face aux économies émergentes, en créant de nouveaux produits, en améliorant leurs processus de production, en ouvrant de nouveaux marchés ou en diminuant les coûts des produits et services vendus.

Les recommandations du FODERE sont les suivantes :

  • Un soutien accru en faveur des pôles de compétitivité et clusters régionaux, relais privilégiés de l’innovation des entreprises
  • Un cadre juridique et fiscal stable qui encourage l’innovation des PME et ETI
  • Le renforcement les liens entre la formation et les entreprises
  • Une meilleure orientation des aides publiques vers l’innovation
  • Un accès facilité des entreprises aux différentes sources de financement, notamment européennes

Le financement constitue un enjeu décisif pour le développement des PME et ETI européennes

La mise en œuvre des nouvelles normes Bâle III et Solvabilité II limite les marges de manœuvre du secteur bancaire en imposant des ratios de fonds propres plus contraignants. Du côté du marché boursier, la crise financière, qui a mis en évidence les failles de la réglementation mondiale, a fait fuir les entreprises à la recherche de capitaux, en particulier les PME et ETI. Dans ce contexte, il est devenu impératif de trouver de nouvelles façons innovantes d’assurer un financement efficace pour le développement des entreprises européennes.

Les recommandations du FODERE sont les suivantes :

  • Orienter les dispositifs d’appui vers les TPE-PME de façon à assurer la continuité de la chaîne de financement tout au long de la vie de l’entreprise
  • Renforcer les outils d’intervention en fonds propres
  • Développer les offres régionales de façon à favoriser le développement d’écosystèmes de proximité
  • Favoriser l’investissement au sein des PME

La transition énergétique rebat les cartes de la compétitivité industrielle en Europe

L’énergie constitue un enjeu majeur de l’intégration européenne depuis la création de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA). Les coûts croissants de l’énergie en Europe conduisent progressivement à un déplacement des industries à forte intensité énergétique et, par conséquent, à la suppression du premier maillon de la chaîne de valeur industrielle, ce qui en fait l’un des risques les plus importants en matière de croissance et de compétitivité. La transition énergétique initiée dans plusieurs pays européens répond à la nécessité de réinvestir dans notre modèle énergétique, de faire face à l’augmentation structurelle du coût des énergies et de prendre en compte les enjeux écologiques de long terme.

Les recommandations du FODERE sont les suivantes :

  • Placer la compétitivité des entreprises au centre des décisions de façon à ne pas peser sur le coût de l’énergie
  • Assurer une plus grande cohérence des politiques européennes en matière d’énergie, et notamment une réforme du marché du carbone, l’instauration d’un marché de capacité pour garantir la rentabilité des centrales électriques et le mode de financement des énergies renouvelables
  • Préserver les atouts des filières d’excellence
  • Soutenir les efforts de recherche et développement pour permettre notamment l’exploitation de nouvelles sources d’énergie
  • Privilégier la diversité du mix énergétique

Télécharger la déclaration commune du FODERE

Voir également la déclaration du FODERE concernant le LYON-TURIN

Contact : Stéphane Flex Ÿ sflex@medef-rhone-alpes.fr Ÿ 04 78 77 07 85 / 06 75 42 78 18

Le FODERE regroupe les organisations professionnelles patronales du Bade-Wurtemberg, de la Catalogne, du Piémont, de la Suisse Romande et de Rhône-Alpes :

  • Fédération des entreprises romandes (Genève)
  • Arbeitgeber Baden-Wuerttemberg (Stuttgart)
  • Landesverband der Baden-Wuerttembergischen Industrie (Ostfildern)
  • Fomento del Trabajo Nacional (Barcelone)
  • Confindustria Piemonte (Turin)
  • Mouvement des Entreprises de France – MEDEF Rhône-Alpes (Lyon)