29 entreprises d’Auvergne-Rhône-Alpes ont été sélectionnées en 2017 pour bénéficier d’EXPORT DIRECT, l’accélérateur régional dédié à l’international.

Lancé fin 2016 par le MEDEF Auvergne-Rhône-Alpes, Classe Export et le Campus HEP René Cassin, avec le soutien de la DIRECCTE Auvergne-Rhône-Alpes, EXPORT DIRECT s’appuie et vient compléter l’offre et les outils proposés par l’Équipe régionale de l’export et l’ensemble des opérateurs publics et privés au service d’un accompagnement optimisé à l’international pour les entreprises d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Avec EXPORT DIRECT, les entreprises bénéficient d’un accompagnement sur-mesure pour construire une stratégie de conquête avec les meilleurs experts. Le programme est basé sur un accompagnement individuel et l’accès à un réseau d’interlocuteurs qualifiés à l’international au service de leur développement et de l’emploi.

Parmi les entreprises sélectionnées, figurent :

  • CNSE (69)

Activité : Fabrication de structures métalliques et de parties de structures
Cible : Continent Africain

  • E.ITEC (42)

Activité : Société d’étude, conception, fourniture et installation de solutions pour le transport du courant électrique.

Cible : Royaume-Uni

  • PRESTA SERVICE (01)

Activité : Maintenance de parcs immobiliers

Cibles : Espagne, Portugal

  • VELFOR PLAST (43)

Activité : Emballages plastique primaires et secondaires

Cibles : Pologne, Roumanie

  • ARGILE DU VELAY (43)

Activité : Exploitation de gravières et sablières, extraction d’argiles et de kaolin

Cibles : Argentine

« Ce partenariat nous a permis non seulement de mieux cibler les pays mais aussi bien définir la stratégie à adopter pour attaquer ce marché, a déclaré Emmanuel BERNARD, Directeur Général d’Argile du Velay.

Grâce au programme Export Direct, nous avons pu rapidement rentrer en contact avec un prestataire local capable d’évaluer le marché, de détecter les potentiels et d’organiser des rendez-vous qualifiés avec de futurs clients.

Enfin, Export Direct nous permet de bénéficier d’outils permettant de faire une veille concurrentielle active, de connaître les réglementations liées à notre marché et de sécuriser les paiements. »

Lire la suite du communiqué de presse